Après avoir été éliminé des championnats du monde de League of Legends vendredi dernier avec Rogue, le Français Hans Sama s’est longuement confié dans une interview accordée à L’Equipe.

Avec déjà deux défaites au compteur dès la phase aller des matchs de poule, Rogue devait réaliser un véritable exploit vendredi dernier pour se qualifier en playoffs. Malheureusement les Européens ont perdu leurs trois matchs retour, terminant ainsi à la dernière place du groupe B (1 victoire, 5 défaites). Forcément déçu de sa performance, le Français Hans Sama a fait le bilan…

« On n’a pas réussi à capitaliser sur les avantages que l’on se procurait dans cette meta. Elle a changé depuis la fin du LEC (le championnat d’Europe) et nous n’avons pas été assez bons pour gagner contre les meilleurs. Nos adversaires étaient plus forts. Même si on arrivait à se créer des ouvertures, ils jouaient mieux collectivement. Nous étions prêts mentalement, mais on a commis trop d’erreurs. Des erreurs que l’on voyait à l’entraînement et que nous ne sommes pas parvenus à corriger. On a échoué à perfectionner notre style de jeu et, alors qu’on se mettait dans de bonnes dispositions, on a donné des matches en prenant des fights qu’on ne devait pas prendre, en jouant du mauvais côté de la carte, en ne respectant pas nos conditions de victoire… »

Le jeune ADC de Rocgue est surtout très critique envers ses performances personnelles et sait déjà qu’il faudra travailler dur pour revenir au sommet de la scène l’an prochain. « Tout le monde pense qu’on a fait du bon travail, mais personnellement j’ai le sentiment qu’on a été sous-performant. On a fait des erreurs que nous ne sommes pas censés faire. On a beaucoup trop respecté nos adversaires également. Ça me rend triste parce qu’en jouant à notre meilleur niveau on pouvait sortir de ce groupe. On n’a pas stressé, mais on a assez mal joué. On pouvait mieux faire. Les gens disent qu’ils sont contents donc on ne se sent pas si mauvais mais on sait tous qu’individuellement, collectivement, on pouvait mieux faire. Évidemment il y a des regrets. Un peu. Je pense à ce que j’aurais pu faire, personnellement, pour gagner. Je suis assez triste aujourd’hui (vendredi) mais ça ira mieux dans les jours qui viennent. »