Connect with us

À quoi jouent les pilotes de Formule 1 ?

News

À quoi jouent les pilotes de Formule 1 ?

À quoi jouent les pilotes de Formule 1 ?

Cela ne vous aura pas échappé, les sportifs professionnels sont à l’image du commun des mortels, de plus en plus attirés par les jeux vidéo. Ils ont pris l’habitude de se détendre en jouant à des jeux vidéo et pour certains, en streamant leurs parties, prouvant parfois un niveau de jeu relativement intéressant selon les jeux observés. 

Et s’il est une catégorie de sportifs professionnels qui apprécient plus que tout les jeux vidéo, il s’agit incontestablement des pilotes de Formule 1. Avec un jeu leur étant dédié depuis de nombreuses années (la série F1 de codemasters) et au réalisme poignant, il est évident que les consoles de jeu et les ordinateurs sont pour ces magnats de la vitesse, une seconde main plutôt évidente. Mais à quoi jouent toutes ces stars, habituées à franchir des vitesses exorbitantes au volant de leurs monoplaces ? 

Où sont-ils le plus à l’aise ? 

Warzone de plus en plus populaire 

Impossible à l’heure actuelle de passer à côté du phénomène WarzoneLe Battle Royale de Call of Duty continue de déchaîner les foules et d’attirer chaque jour, des millions de joueurs à travers la planète. Parmi eux, on trouve bien évidemment des streamers ayant gagné en popularité à mesure que le jeu faisait lui aussi une progression fantastique, semaine après semaine. 

Mais au détour d’une partie sur la fameuse map de Verdansk, il est possible de croiser d’autres stars mondiales, dont celles de la Formule 1 avec les pilotes de demain, faisant d’ores et déjà l’actualité de la discipline grâce à un talent reconnu. 

Norris est une attraction à lui seul

Ce n’est pas une surprise de retrouver fréquemment sur les plateformes du jeu des pilotes parfaitement ancrés et estampillés par la fameuse génération Y, à qui le jeu plaît particulièrement. Ainsi, Lando Norris, Charles Leclerc et Pierre Gasly ont toujours admis qu’ils appréciaient Warzone et les deux francophones ont même prouvé qu’ils possédaient un sacré niveau lors d’un stream avec Gotaga, streamer français que l’on ne présente plus. 

Les anciens aiment les classiques

Bien qu’il soit clairement catégorisé comme un pilote expérimenté, le fantasque Daniel Ricciardo se trouve entre deux générations puisqu’il vient de célébrer ses 32 ans. Concernant ses choix en matière de jeux et de divertissements, il se trouve probablement au sein de la catégorie la plus âgée des pilotes de Formule 1, autour des habitudes du quarantenaire et champion du monde 2007, Kimi Räikkönen ainsi que de Lewis Hamilton, Fernando Alonso ou Sebastian Vettel. 

En effet, l’Australien se retrouve plus forcément dans les classiques du monde du divertissement. Ce qu’il aime particulièrement, c’est les jeux traditionnels, les classiques qui relèvent les dessous des cartes. Entre coeur, pique, trèfle ou carreau, le « honey badger » retrouve plus de plaisir que derrière une manette, bien qu’il puisse s’accorder une ou deux parties de temps en temps. 

Or, ce qu’il partage sur les réseaux sociaux et ce qu’il aime plus que tout reste donc les parties traditionnelles de cartes. Très souvent, il lui arrive de jouer avec Antonio Giovinazzi, le pilote italien avec qui il lui arrive de partager des avions lorsque les deux compères se rendent sur un nouveau circuit de course. 

Réputé depuis des années pour son côté peu loquace et relativement taciturne, le Finlandais « Kimi » avait opté pour une réponse négative à une question autour du jeu de F1 produit par Codemasters. Alors que cet opus connaissait une recrudescence de popularité durant la période où la course était à l’arrêt, le pilote Alfa Romeo avait déclaré ne pas y jouer en étant on ne peut plus clair sur les raisons d’une telle chose : « Jamais ! C’est plus dur de piloter sur console qu’en vrai » ! 

Lewis Hamilton de moins en moins à l’aise 

S’il a eu sa période jeux vidéo à une époque, Lewis Hamilton passe bien moins de temps derrière les écrans que lors de ses premières années en Formule 1. Avec un personnage scénarisé dans un Call of Duty il y a quelques années et une façon bien à lui de repérer de nouveaux circuits derrière sa console, le Britannique semblait pourtant féru de l’univers vidéoludique. Toutefois, ses nouvelles obligations contractuelles ne lui permettent sûrement pas de passer autant de temps à cette idée que dans le passé, au contraire des jeunes pousses du paddock.  Car la grande majorité des pilotes de la grille aiment plus que tout se divertir derrière leur console entre les courses et même, continuer de travailler en emmagasinant de l’expérience sur les circuits. Puisque selon toute logique, le jeu favori au cœur du paddock et des stands de chaque équipe reste l’opus F1 de codemasters, véritable référence en matière de simulation sportive.

Plus de News

To Top