Ce week-end, San Francisco Shock a remporté la grande finale de l’Overwatch League face à Seoul Dynasty. Déjà sacrés champions l’an dernier, les joueurs de San Francisco n’ont pas perdu un seul match du Final 4.

Après avoir dominé le serveur nord-américain toute la saison, les San Francisco Shock disputaient cette semaine le Final 4 de l’Overwatch League. D’abord opposés aux Seoul Dynasty en demi-finale, les Shocks ont dû longuement batailler pour décrocher leur ticket en finale du winner bracket. Ils s’imposent finalement sur le score de 3-2, après avoir pourtant dominé les deux premiers rounds.

L’autre demi-finale aura été bien plus expéditive puisque les Shanghai Dragons ont écrasé Philadelphia Fusion (3-0). Relégués en loser bracket, le Français Poko et ses coéquipiers ont ensuite subi le même tarif contre Seoul Dynasty. Les Coréens ont ensuite enchaîné face aux Shanghai Dragons (3-2) pour finalement retrouver les San Francisco Shock ce samedi, en grande finale de la compétition.

Une affiche qui va dans un premier temps tourné en faveur des San Francisco Shock. Malgré de très belles phases de jeu des Sud-Coréens, c’est bien l’équipe nord-américaine qui va ouvrir le score et même mener 2-0 dans ce BO7. Au courage, Seoul Dynasty parvient à totalement renverser la vapeur pour revenir à hauteur du champion en titre (2-2).

Mais porté par un Striker monstrueux – qui sera logiquement élu MVP de cette finale – San Francisco Shock va sécuriser les deux rounds suivants pour s’imposer sur le score de 4-2. Déjà sacrés en 2019, les Nord-Américains deviennent les premiers à remporter deux titres de champion de l’Overwatch League consécutifs et ils raflent au passage les 1,5 M$ mis en jeu.