Connect with us

La touche coréenne qu’il manquait à Paris Eternal

News

La touche coréenne qu’il manquait à Paris Eternal

Alors que l’équipe Française Paris Eternal va débuter ce soir (3h du matin) la phase de playoffs de l’Overwatch League face à Atlanta Reign, SoOn s’est confié dans les colonnes de Millenium au sujet des changements radicaux au sein de la structure depuis le début de la saison.

« L’année dernière on n’avait pas un gros budget et c’était compliqué d’avoir de bons résultats, même si on ne s’en est pas trop mal sorti », détaille SoOn, DPS des Paris Eternal. « Je vois ça un peu comme un cercle. Si le management ne donne pas un bon budget, le coach ne peut pas avoir de bons joueurs et les joueurs ne peuvent pas perf. Cette année, ils ont mis plus de budget. On a recruté des Coréens, alors qu’avant on était full Européens, et ça marche très bien. Avant la saison, on a fait un mois de bootcamp en Corée pour apprendre à se connaître et commencer à travailler ensemble. En arrivant là-bas, j’ai vu qu’à part 2 coachs et Sp9rk1e, les Coréens ne parlaient pas du tout anglais. Nous, les joueurs occidentaux, on les a un peu forcés à parler anglais et la différence est énorme entre le début de saison et maintenant. Un joueur comme Hanbin a fait de gros progrès. »

En définitif, la progression fulgurante de la structure française s’explique par un recrutement XXL, mais aussi par l’application d’une toute nouvelle méthode de travail. « C’est une accumulation de petites choses. Le budget joue pour beaucoup, ça facilite la vie du staff qui a pu se permettre de recruter des plus gros joueurs. C’est aussi mieux pour nous les joueurs, avec un environnement de qualité tu peux mieux jouer. Enfin, avoir des coachs coréens a apporté une autre philosophie de travail. »

Plus de News

To Top